La Déclaration de Yolse suite à la décision de l’Afrique du Sud de rompre le silence sur la Déclaration politique de l’ONU sur la tuberculose.

Nous félicitons l’Afrique du Sud d’avoir eu le courage de demander une réouverture des négociations sur la déclaration politique des Nations Unies concernant la tuberculose afin d’inclure les flexibilités de l’ADPIC. Nous encourageons fortement les autres pays africains à soutenir la position de l’Afrique du Sud.

Pour rappel, le recours aux flexibilités de l’ADPIC a été confirmé à l’unanimité pour tous les Etats membres de l’OMC dans la Déclaration de Doha. Donc nous ne comprenons pas comment ces mêmes Etats signataires peuvent s’opposer à l’intégration de ces flexibilités dans la Déclaration politique de l’ONU sur la tuberculose.

L’utilisation des flexibilités de l’ADPIC devrait être la règle pour tous les pays afin d’assurer à leur population l’accès durable à des médicaments abordables et de qualités.

photo: John Rae